Hôpitaux publics : la grève est levée, une commission de réforme installée

La Fédération nationale des travailleurs de la santé (FENATRAS) a levé le mot d’ordre de grève qui a paralysé durant deux semaines les hôpitaux publics du pays. Tout s’est noué, vendredi, lors d’une rencontre qui s’est déroulée entre les syndicalistes et les représentants du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP).

Aucun accord n’est officiellement signé entre les protagonistes. Mais les syndicalistes disent croire en la bonne foi des autorités sanitaires qui promettent de satisfaire leurs multiples revendications. Les travailleurs de la santé exigent l’ajustement salarial pour toutes les catégories du secteur de la santé, des lettres de nomination et de meilleures conditions de travail. « On fait confiance au Dr Jean Claude Cadet, le doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, qui a joué le rôle de médiateur dans la discussion. Il nous donne la garantie qu’il se chargera des suites nécessaires. Il nous a demandé de lever la grève, on le fait. On tient notre promesse. Il revient maintenant aux autorités sanitaires de respecter les leurs », a expliqué le président de la FENATRAS, Levy Milot Felix. VIngt-quatre heures après la conclusion de cette entente, le petit personnel a repris le travail dans les hôpitaux publics. Le personnel de surface a lancé dans la matinée de lundi la phase du grand nettoyage. Si à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH) les activités de prestation de soins n’ont pas encore repris, à la maternité Isaïe Jeanty, les patients qui fréquentent ce centre spécialisé en soins obstétrico-gynécologiques sont pris en charge. Quant aux hôpitaux universitaires La Paix et Justinien du Cap, ils sont fonctionnels. Installation d’une commission présidentielle pour la réforme hospitalière Le président de la République, Jovenel Moïse, a installé ce lundi au Palais national la Commission nationale de réforme du système de santé et des services hospitaliers. Cette commission est composée de 11 membres, dont des représentants des secteurs associatif, privé et public, des syndicats, des commissions de santé du Sénat et de la Chambre des députés. Il s’agit de : « Yolène Suréna, Gérard Abel, Lucille Charles, Ronald Laroche, Gérard Blot, Gardner Michel, Carl François, Ewald Jeune joseph, Marc Henry Pierre-François, Roseta Georges Alisma, Fils-Lien Thélot ». Cette commission a pour mandat d’étudier et de recommander toutes les mesures susceptibles de faciliter la réforme de la santé et des services hospitaliers dans le pays en vue du bien-être physique et mental de la population. « Vous êtes invités à faire à la nation des propositions concrètes pour nous permettre de passer de la parole aux actes. Nous voulons à présent des solutions pragmatiques et faisables qui puissent satisfaire le droit à la santé de ce peuple martyr », a précisé le président Jovenel Moïse, invoquant l’urgence de réhabiliter et distribuer sur toute l’étendue du territoire des officiers sanitaires. Le chef de l’Etat a rappelé aux membres de la commission l’obligation qui leur est faite de proposer des solutions devant mener à une réforme permettant au pays de progresser dans le respect du droit à la santé. En réponse au locataire du palais national, le Dr Yolène Suréna, prenant la parole au nom de ses pairs, a donné la garantie de remplir sa mission. « C’est un immense honneur pour nous tous et moi particulièrement d’être désignée et de recevoir de vous la mission de lancer la réforme du secteur de la santé et des hôpitaux publics du pays. Nous voulons vous assurer que nous allons mettre toute notre connaissance, notre savoir-faire et notre détermination à la réussite de cette noble tâche », a-t-elle déclaré. La ministre de la Santé, le Dr Marie Gréta Roy Clément, pour sa part, a rappelé aux commissaires que les attentes sont nombreuses et diverses. Dans l’accomplissement de leur mission, elle leur promet le support des autorités sanitaires.

 

Publié le 2017-07-24

Source: Le Nouvelliste

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *