En Haïti, la mairesse de Tabarre violemment agressée par son conjoint

Nice Simon, la mairesse de la commune de Tabarre frappée par le père de son fils. Elle coopérait avec l’Unité de Lutte contre la Corruption sur un dossier impliquant un proche de son conjoint. Il voulait qu’elle désiste. Elle refuse. Il l’a donc battue.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 1er au 2 octobre 2018. Jean-Yves Léonard, le conjoint de Nice Simon, cache le téléphone portable et les clefs de sa voiture. Il verrouille toutes les portes et l’attaque lorsqu’elle sort de la douche.

“Il m’a attrapée à la gorge, m’a giflée, m’a rouée de coups de pieds alors que j’étais par terre”, a déclaré Nice Simon lors d’une conférence de presse.

Elle s’est échappée par la fenêtre du 2e étage de son domicile.

En 2016, Nice Simon, connue pour son rôle d’actrice dans les films, “I love you Anne” et “We Love you Anne”, a été élue mairesse de la commune de Tabarre, située dans le nord-est de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Issue de la formation politique de Jean-Henry Céant, l’actuel premier ministre du pays. Depuis son élection, Nice Simon a promis de transformer Tabarre en municipalité exemplaire.

Son conjoint, Jean-Yves Léonard, un homme influent à Tabarre et propriétaire de l’hôtel Kingdom, avait été conseiller à la municipalité de la ville avant de donner sa démission en 2016.

Blessures au dos, morsures sur le corps et coups au visage

Jean-Yves Léonard avait déjà frappé Nice Simon par le passé. Elle n’avait pas porté plainte et avait à l’époque minimisé ses blessures. Lors de la dernière agression, dans la nuit du 1er au 2 octobre 2018, Nice Simon a tenu tête à son conjoint, au sujet de sa collaboration avec l’ULCC, l’Unité de Lutte Contre la Corruption en Haïti.

Entre 2015 et 2016, l’ancienne équipe municipale de Tabarre aurait émis des chèques pour payer des employés non-reconnus par l’administration. Jean-Yves Léonard demande à sa femme de régler ce dossier à l’amiable. Elle refuse. “Il la punit”.

Le lendemain de l’agression, elle a tenu une conférence de presse. Les journalistes ont photographié ses blessures au dos, des morsures sur son corps et les coups au visage.

La Fédération des Maires d’Haïti a condamné les actes de violence de Jean-Yves Léonard. Elle a exigé des excuses publiques de sa part et l’ouverture d’une enquête.

La mairesse Nice Simon compte aller plus loin. Elle va porter plainte pour tentative d’assassinat. Elle veut servir d’exemple pour toutes les femmes victimes de violence conjugale en Haïti.

“Au nom de toutes les femmes qui ont subi et subissent la violence, au nom de toutes celles qui n’ont jamais obtenu justice pour les abus encourus”, a déclaré Nice Simon pendant sa conférence de presse.

Depuis cette agression, Jean-Yves Léonard est introuvable. Il est recherché par les forces de police et a l’interdiction de quitter le territoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *