Fabienne Colas LA PERSONNALITÉ DE L’ANNÉE CULTURE 2018 par @LP_LaPresse! #Honorée.

Fabienne Colas est une grande vedette du cinéma en Haïti, Miss West Indies, Miss Haïti 2000, quand elle décide, à 24 ans, en 2003, de partir faire carrière à Hollywood.

Mais son chemin vers la Californie passe alors par le Québec, Chicoutimi plus particulièrement, où une amie épistolaire l’attend et lui suggère de voir ici si sa carrière peut avancer. Elle s’y pose, part vers Montréal. Mais là, c’est plus difficile qu’escompté. Elle cherche des rôles, du travail, des plateformes où faire connaître la culture haïtienne dont elle est issue et où elle régnait. Comme elle ne trouve à peu près rien de tout cela – « On me disait : “Tu es Noire”, “Tu as un accent”, j’ai eu beaucoup de difficulté à trouver un agent, je ne trouvais pas de travail, que de très petits rôles » –, elle décide de l’inventer. C’est ainsi qu’elle crée le Festival du film black, pour mettre en vedette la culture noire, haïtienne en particulier, puis ses événements font des petits à New York, Toronto et Halifax. Et Port-au-Prince. Et c’est ainsi qu’elle n’est jamais repartie de la métropole québécoise. En 2018, la société Caldwell Partners, qui publie chaque année un palmarès de jeunes talents canadiens particulièrement prometteurs âgés de moins de 40 ans, a choisi une seule Noire. Et une seule Québécoise. C’était Fabienne Colas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!