Dany Laferrière, président du 8e Salon du Roman Historique

Après Didier Decoin, de l’Académie Goncourt, l’an dernier, c’est le romancier québécois d’origine haïtienne Dany Laferrière, de l’Académie française, qui présidera le 8e Salon du Roman Historique de Levallois, le 31 mars 2019 

Dany Laferrière (Georges Seguin – CC BY-SA 3.0)

Le Salon du Roman Historique, organisé par La Médiathèque de Levallois avec le concours de quatre librairies partenaires, se tiendra le dimanche 31 mars prochain avec de multiples propositions faites aux visiteurs : entretiens et cafés littéraires en compagnie des auteurs, lectures par des comédiens, séances de dédicaces et animations jeunesse.

Les invités viendront partager leur imaginaire, leur savoir et leurs connaissances de l’Histoire, ancienne ou contemporaine, tout en invitant le public à une multitude de voyages. Cette édition sera également l’occasion de rendre hommage à Marceline Loridan-Ivens, cinéaste et romancière rescapée d’Auschwitz, disparue en septembre 2018 et de proposer un nouveau cycle de rencontres consacré à la place des femmes dans le roman historique. Le 8e Prix des lecteurs de Levallois sera également remis lors de cet après-midi.

Depuis 2012, la manifestation levalloisienne est devenue le rendez-vous incontournable des lecteurs et des passionnés d’Histoire. Le temps d’un après-midi, 120 auteurs, romanciers, biographes, essayistes, auteurs jeunesse ou illustrateurs de bandes dessinées sont attendus.
 Madame “le” ou “la” ministre : l’Académie
française va trancher

En parallèle, une place grandissante sera donnée aux jeunes lecteurs avec l’installation sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’un espace unique qui accueillera ateliers, spectacles, et dédicaces avec des auteurs et illustrateurs jeunesse. Aura lieu aussi la remise du Prix des jeunes lecteurs de Levallois, une seconde édition qui réunit près de 300 écoliers de la ville autour d’une sélection de romans.

Le nouveau président du jury, Dany Laferrière, est notamment connu pour ses ouvrages Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguerL’Art presque perdu de ne rien faire, ou encore L’Énigme du retour, récompensé en 2009 au Prix Médicis. C’est son « Autobiographie américaine » qui lui a permis de siéger à l’Académie française à partir du 12 décembre 2013, au fauteuil de Montesquieu.

L’auteur a récemment publié Autoportrait de Paris avec chat aux éditions Grasset. Son nouveau livre, Le Pot-au-feu d’un écrivain, paraîtra début avril aux éditions de l’Aube, dans la collection « Le 1 en livre ». 

Via Actualitte Par Maxim Simonienko, le 09.01.2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!