Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, Lousteau a visité Macri

Lors de la précédente réunion au sommet avec les gouverneurs de Cambiemos, le président Mauricio Macri a rencontré le député national Martin Lousteau. Il s’agissait de la deuxième réunion entre le président et l’économiste en moins d’une semaine.

C’est la continuité de la conversation qui s’est tenue vendredi dernier lors de la cinquième présidentielle d’Olivos. En outre, ils ont eu une longue conversation téléphonique ces derniers jours, dans laquelle ils ont parlé de la situation économique et sociale. Mais contrairement au premier, cette fois, ils n’étaient pas seuls, ils étaient accompagnés par le président de l’YPF, Miguel Ángel Gutiérrez.

“Il y avait une question de moins en suspens que le président voulait voir”, a déclaré Lousteau, qui a ainsi cherché à minimiser la visite qu’il a faite à la Casa Rosada.

Al igual que en el primer encuentro, hablaron de economía y política, pero no hubo preguntas sobre el futuro político. Al menos es lo que dijeron fuentes de la Casa de Gobierno y cercanas al diputado nacional.

La présence de Lousteau à la Casa Rosada a reflété les spéculations sur son avenir politique. La particularité présentée aujourd’hui par le législateur est que l’éventail des options possibles va du candidat à la présidence au président, le candidat à la vice-présidence de Macri, le rival de Horacio Rodríguez Larreta dans la ville ou le sénateur national.
Pour l’instant, Lousteau joue le mystère. “On ne parlait pas de questions électorales”, ont déclaré des sources officielles. En attendant, il continue avec les préparatifs de la présentation de son nouveau livre, ce sera le 5 mai à la Foire du livre.

Lors du déjeuner qu’il a eu avec Macri à Olivos, Lousteau a demandé au chef de l’État de poser un diagnostic sur les problèmes que traverse le pays et le président a confirmé que le plan ne change pas. Malgré les différences, les deux sont respectés.

Fini la colère qui a causé Macri, mais surtout une partie de son équipe, les paroles de Lousteau lors du dernier voyage du président en Inde et au Vietnam. Dans une interview avec LA NACION, l’ancien ministre de l’Economie a déclaré que le président “ne devrait pas avoir peur de rivaliser dans l’OSP”, ce qui était considéré dans le macrismo comme un défi. Près de Lousteau, ils ont minimisé cet incident et l’ont attribué “au cercle du président”.

Y aura-t-il plus de rencontres? Personne n’a exclu cette possibilité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *